En ce moment, je fais mille et une chose à la fois. Entre ma motivation à développer mes compétences en Anglais et mon challenge 7jours 7 livres qui vient de commencer… je ne sais plus ou donner de la tête et tant mieux !

Je ne sais pas si vous êtes ce genre de personne à faire plein de choses en même temps par peur de stagner… mais moi oui !

Néanmoins, cette semaine je vous parle de Kostar.
C’est un magazine gratuit que j’ai découvert il y a peu de temps et franchement j’adore.
Étant une personne curieuse, mais surtout, qui adore le graphisme : j’ai tout de suite flashé dessus. En effet, la touche graphique est vraiment la particularité qui rend le projet unique et atypique. Attirée par ses couleurs et son originalité, je n’ai pas résisté.

C’est en allant acheter une paire de chaussures que je trouve ce magazine exposé à la caisse. Je pense, très clairement, avoir un don pour faire ce type de trouvaille.
Comme je l’ai trouvé par pur hasard, voici le lien du magazine que j’ai sous format PDF et celui qui vient de sortir juste ici.

Ce projet vise à donner l’opportunité aux lectures d’avoir accès à un magazine centré sur la création et l’actualité culturelle dans l’Ouest (Nantes, Rennes, Angers).
Avec environ 10 numéros par an déposés dans différents types de lieux, Kostar c’est surtout des interview d’artistes, des petites adresses, de la découverte mais surtout une source d’inspiration.

Mes rubriques coup de coeur :
Le K de KOSTAR : une personnalité à la mode parle de mode
« Le comble du mauvais goût ? J’ai un problème  avec  les  cols  en  v  mais  ça  n’est  pas franchement le comble du mauvais goût ! » Aloise Sauvage

ACTUS : tendances

KOSTAR

« En bord de loire, à Nantes, le quai Doumergue s’est métamorphosé
la Guingette ambitionne de devenir “une étape chaleureuse et vivante, une place de village où les gens se rencontrent, échangent, bricolent, chantent et dansent”

CULTURES : expos
« The color show, au premier coup d’œil, c’est une exposition de bande-dessinée » Louis Granet, cartoon optimist

UNE VILLE AILLEURS : une ville vue par une artiste
« J’ai découvert que, pour les milliers de touristes qui arpentent chaque année ses pavés bleutés, Antigua demeure aussi un mirage” Estelle-Sarah Bulle

0

Laisser un commentaire